La liberté sur internet

14 novembre 2011 - par ALI SIDIME

Photo de www.sangrea.net

 

D’abord, on n’a vu que Youtube et la plupart des sites de diffusions en ligne n’ont pas  de moyen efficace pour faire respecter les droits d’auteurs. On n’a ensuite vu que les artistes dont leur contenue est diffusée sans leurs consentements n’étaient pas payés pour leurs œuvres, alors que Youtube se faisait des profits avec. Et on n’a parlé du fait que les œuvres d’artistes pouvaient être prise et modifier par n’importe qui, ce qui pourrait modifier le message qui a voulut être divulgué par l’auteur.

 

Ensuite, on parlé du fait que internet et les sites de diffusion comme Youtube pouvaient permettre a des minorités visibles par les médias de masse de pouvoir être vu et entendu par d’autre peuple, comme l’un des exemple est le Printemps arabe ou le peuple a utilisé le web pour diffuser son message internationalement.  On n’a aussi vu que ses sites de diffusion pouvaient aider a promouvoir certains talents ou œuvre, dont l’un des meilleurs exemples est Justin Bieber qui à réussit à être connu, signé par une maison de disque et être l’un des artistes les plus populaire du moment, simplement grâce a internet.

 

Donc d’après moi, l’internet et les sites de partage sont très négatifs pour les droits d’auteur,  car une des preuves flagrantes est l’industrie de la musique ou on voit les artistes de toute sorte vendre de moins en moins de disques. On voit aussi plusieurs albums d’artistes qui sont piraté et lâché sur le web avant même la sortie de l’album de l’artiste. Ce phénomène affecte aussi l’industrie du cinéma et aussi d’autre industrie comme celui des éditeurs de livre. Même si c’est vrai que l’internet et des sites comme Youtube favorise la liberté d’expression comme on la vu dans les évènements du printemps arabe. Elle peut aussi favorisé l’expression de n’importe quel personne mal intentionnel ou non soucieux des droits d’auteurs d’autres personnes et je dit même que l’internet et les sites de diffusions comme Youtube sont négatifs pour les deux aspects, que ce soit pour la liberté d’expression ou les droits d’auteurs, car elle n’est pas règlementé, ce qui fait que même si elle peut avoir des coté positives comme elle la fait avec le printemps arabe ou des artistes comme Justin Bieber, elle peut aussi servir a diffusé des message haineux qui ne sont pas toujours repéré a temps, car un faiblesse de se système est qu’il n’a pas d’autorité qui la dirige et qu’il est laissé a la discrétion de l’utilisateur.

Les commentaires sont fermés.