La diffusion [en ligne]

15 novembre 2011 - par Angèle-Cy

«L’information n’est souvent qu’un empêchement à la vraie connaissance.» -Louis Gauthier.

L’être humains ressent constamment le besoin de s’informer, que ce soit à titre éducatif ou individuel il aspire à nourrir sa connaissance personnelle. Le web regorge d’informations variées sur pratiquement tout et rien, que ce soit les écrits, les images et les vidéos, crédible ou non, elles sont à portées de tous.

Droit d’auteurs ou liberté d’expression

Les sites de diffusion et de partage vidéo tel que Youtube, Vimeo et Dailymotion ont permis aux internautes de non seulement communiquer leur impression et opinons, mais aussi de s’auto promouvoir. Nombreux sont ceux qui ont pu se faire connaitre par leur talent artistique grâce aux vidéos amateurs. Cependant, ce pouvoir qu’offre la diffusion gratuite en ligne est sans limite. Certaine vidéo ne sont pas pertinente et peuvent nuire à la liberté d’autrui. En d’autres termes, ces sites ne tiennent pas tout le temps compte des règle de protection de la propriété intellectuel de leur contenu. 

Il n’y a pas de moyen concret et efficace pouvant assurer un respect des droits d’auteurs. Les gens n’ont pas affaire à une autorité précise lors qu’il s’exprime sur ce type de plateforme. Des propos haineux peuvent circuler sans censure et être visionné à plusieurs reprises avant que quelqu’un ne puisse intervenir. Il n’existe pas de police du web ce qui signifie que si les gens ne prennent pas le temps de réagir contre ces abus, l’expressivité n’aura pas de limite. Le web est une plateforme publique et les gens peuvent se permettre de l’exploiter à fond.

Les artistes manifestent leur idéaux de part leur art, il en ai de même pour les musicien ne souhaitant que divertir le public. Cet art permet de passer un message et nous le savons bien, une image vaut mille mots. Le problème est qu’il puisse arriver qu’une oeuvre soit associée à n’importe quel type de projet, sous prétexte qu’elle soit accessible sur le web. Ne pensez-vous pas que de cette façon l’opinion ou le message que ce dernier a voulu transmettre est brimés ou peut être mal interprété. Cela nui à l’oeuvre elle-même et c’est ce qui affecte les artiste émergent et moins connus. Vous allez sûrement me dire qu’il y a toujours moyen de se rétracter, mais selon moi le mal est déjà fait. Les plateformes comme Youtube et autres servent à promouvoir il ne faudrait pas qu’elles deviennent des outils de destitution.

La diffusion de vidéo en ligne

Image sur le site de Kubiweb

Le visage du web de l’avenir

Il va s’en dire que le partage sur le web se fait très rapidement et il atteint un public plus large que les autres médias peuvent le faire. L’information circulent très vite grâce aux référencements ce qui permet une expansion d’un réseau de communication entre les internautes, mais qui est-ce qui en profite? Auparavant c’est la maison de disque qui empochait la majeure partie des revenus qu’engendrait un album, dès le moment où une oeuvre est promue et vendue, l’artiste n’a plus le contrôle dessus. Qu’importe le nombre de visionnement les artistes ne sont pas plus payés. C’est la non-reconnaissance des apports de l’auteur.

En fin de compte, les conséquences de la diffusion vidéo n’affectent que les artistes concernés. Dès le moment que la liberté d’autrui ne vient pas entraver la vie d’un groupe de personne de manière significative ou qu’elle ne nous touche pas personnellement cela ne dérange pas. Il y a autant de mauvais que de bons cotés à la diffusion en ligne, selon moi, il est temps qu’un certain contrôle s’y installe.

One Response à “La diffusion [en ligne]”

  1. Ariane Fournier Viau dit :

    Il est vrai que plusieurs personnes se font connaître grâce à la possibilité de déposer des vidéos de variété sur le web. Les gens peuvent partager leur talent à partir de leur compte ou le partager à leurs amis, mais pourtant tous le monde peut y avoir accès. C’est ici que l’on se demande si la protection sur Internet est réellement efficace. Les artistes qui désire partager un de leur succès doivent faire attention de ne pas se le faire  »voler ». Je suis alors d’accord qu’il n’y a pas de moyens précis pour protèger les auteurs et qu’il devrait y avoir une amélioration à ce sujet afin d’éviter les commentaires haineux!

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.